Elles s’en inspirent

Parce que les règles ne sont pas qu’un poids dans nos vies, qu’elles peuvent aussi nous inspirer, nous permettre de nous exprimer…

La Tampon Run

Un duo de girl-geek ont décidé de lutter contre les stéréotypes envers les règles à leur manière… en créant un mini jeu dans lequel vous incarnez une fille se battant contre les méchants à l’aide de tampons (si, si <3).

A découvrir d’urgence sur http://tamponrun.com

Tampon run

Rupi Kaur

Rupi Kaur, une artiste féministe canadienne s’est vu supprimer par Instagram le 25 mars 2015 une photo postée sur la plateforme montrant une femme avec une tache de sang sur son pantalon : “Instagram avait jugé que la photo n’était pas conforme aux règles d’utilisation du site qui précisent que l’utilisateur s’engage à ne pas exposer de la violence, de la nudité, de la pornographie ou encore des propos diffamatoires”.Rupi Kaur photo règles

Le projet moi(s)

J’ai choisi de montrer ce que l’on ne montre pas. J’ai photographié mes tampons usagés, puis j’ai demandé à d’autres femmes de me laisser photographier les leurs. La forme n’était pas la même, la couleur non plus et même si je savais ce qu’étaient les règles, je me suis rendue compte que je savais surtout ce qu’étaient MES règles.

Suite à la censure d’Instagram d’une photo de Rupi Kaur (cf. ci-dessus), Julie Balagué a réagi en créant la série de photo Moi(s). Celle-ci regroupe un ensemble de portraits de femmes, des images de leurs tampons, mais aussi des interviews de chacune parlant de leurs règles.

130122JBALAGUE_PERSO_REGLE_CLEMENCE_{Nom de fichier»}-65-Modifier.jpg 010.jpg CAMILLE_002.jpg

Isilumo siyaluma – Douleurs menstruelles

Zanele Muholi est un artiste sudafricaine dénonçant par son art (des mandalas réalisés avec le sang de ses règles) les « viols correctifs » en Afrique, destiné à remettre les femmes homosexuelles dans le « droit chemin ».

Zanele Muholi Isilumo siyaluma

Red is the Colour

En 2009, Ingrid Berthon-Moine a fait poser des femmes avec du sang menstruel sur les lèvres.

 

Menstrala

88, c’est le nombre de « Menstrala » qu’a réalisé l’artiste Vanessa Tiegs, des peintures évoquant le sang menstruel.

Menstrala Vanessa Tiegs

La Malédiction

Des premières règles à la ménopause, Marianne Rosenstiehl a travaillé sur la thématique des règles et a exposé à l’automne 2014 une série de clichés consacrés aux cycles menstruels dans une galerie parisienne. C’est en ayant été confrontée à l’absence de représentation des règles qu’elle a choisi d’en faire un de ses sujets.

Marianne Rosenstiehl - Les limaces

Womanstruation

Peintre utilisant son propre sang menstruel comme matière première, John Anna a été interviewée par Vice en août 2015. Elle explique sa démarche :

On le [Le sang menstruel] met à la poubelle, on cherche à le cacher. Moi, je veux le rendre beau. Il évoque une belle symbolique. Je veux le remettre dans un cycle afin de lui donner son rôle de créateur.

Son tumblr : womanstruation.tumblr.com

Le Sommeil&mdash;&mdash;Sleep